PRESENTATION

La douleur chronique touche 20% de la population. Un tiers souffre de douleurs décrites comme neuropathiques. Ces dernières sont définies comme des douleurs persistantes associées à une lésion ou une dysfonction du système nerveux somatosensoriel. Une telle lésion peut survenir lors d’un accident ou d’une chirurgie, même bénigne, ainsi qu’au cours de maladies fréquentes comme le diabète, les accidents vasculaires cérébraux, ou suite aux traitements de chimiothérapie, etc. Les mécanismes qui transforment une banale lésion en une pathologie invalidante restent encore inconnues. Leur compréhension pourrait permettre d’empêcher l’apparition de ce type de douleur ou de développer de nouvelles stratégies thérapeutiques. Dans ce contexte, nous cherchons à identifier les changements moléculaires et structurels qui s’opèrent en combinant des approches génétiques, électrophysiologiques, optogénétiques et comportementales.

Notre laboratoire de recherche, partie intégrante du Centre d’antalgie du CHUV, contribue également à l’enseignement et la formation. Il accueille et forme des étudiantes et des étudiants des Ecoles de la Faculté de biologie et de médecine, en master ou du programme Summer Undergraduate Research (SUR) ou de l’Ecole de laborant ESSanté.