PRESENTATION

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont un important problème de santé publique à travers le monde. En Suisse, les AVC sont la troisième cause de mortalité et la principale cause de handicap chez l’adulte. Plus de 600 patients sont admis chaque année au Centre Cérébrovasculaire du CHUV en raison d’un AVC ou d’un accident ischémique transitoire. Un nombre croissant de patients peuvent bénéficier des développements récents de la prise en charge en phase aiguë que sont la thrombolyse et la thrombectomie mécanique par voie endovasculaire. Malgré cela, un nombre important de patients demeurent handicapés après un AVC.

Le laboratoire cérébrovasculaire utilise une approche expérimentale pour caractériser et mieux comprendre les dommages tissulaires cérébraux causés par l’ischémie. Notre but à long terme est d’identifier de nouvelles options diagnostiques et thérapeutiques pour les AVC.

Le laboratoire du Dr. Hirt caractérise les changements survenant dans l’unité neurovasculaire après ischémie cérébrale et teste des stratégies neuroprotectrices, telles que l’administration de lactate in vitro et in vivo. Il évalue les effets de neuroprotection par immunohistochimie et sur le comportement. En collaboration avec le CIBM il étudie les modifications survenant dans le parenchyme cérébral par spectroscopie par résonance magnétique. Un développement récent est l’administration de substrats à la fois traceurs et neuroprotecteurs (polarisation nucléaire dynamique de 13C-Lactate) avant spectroscopie par résonance magnétique nucléaire (collaboration Pr. J-N. Hyacinthe, Dr M. Mishkovsky